À propos de mon travail

L’œuvre de Thierry Boyer ne cesse d’interroger des mondes qui nous sont proches, sinon familiers : monde des artefacts industriels, monde de la nature. Il le fait à travers des formes inattendues, intrigantes, ambigües, qui bousculent nos perceptions et nos repères. Le plus fragile supporte le plus dur, le léger soutient le lourd, est-ce vraiment ainsi que cela se passe dans le monde des objets qui nous entourent ?

La contemplation du monde des plantes, et des insectes, à travers les Germinoscopes (cabanes/sculptures) produit des collisions de formes. Alors, comment déchiffrer ce monde naturel auquel notre destin, à nous humains, est indéfectiblement lié ?

En effet , cet art qui stimule nos sens et notre esprit, nous contraint à reconsidérer nos représentations communes, au sein des espèces existantes, grâce à des choix esthétiques raffinés et distanciés. Toujours en lien avec le sensible, cette œuvre nous laisse libres face aux questions qu’elle soulève.