Organiques

Cliquez sur l'image pour agrandir

Les Polyspores

Thierry Boyer utilise le verre pour jouer sur la transparence et la lumière. Ainsi, il nous fait miroiter une réalité transformée et inquiétante. Transformée, car ces formes de cerveau sont primitivement des traces de champignons polyspores imprimées à la grisaille de verre. Inquiétante, du fait de la démultiplication obsessionnelle de cette empreinte qui vient envahir l’espace. L’hybridation du sens s’offre au spectateur comme un jeu de faux-semblants.